ogives Grammont

retour accueil



Désolé données météorologiques non disponibles

Architecture locale

Dans chaque partie du territoire Vendéen, nous pouvons trouver plusieurs types d’architecture bien spécifique à chaque région, avec du granit pour le haut bocage et du schiste pour le bas bocage, en l’occurrence ici, pour le Pays de Chantonnay situé dans le bas bocage. Pour cette partie-là, nous trouvons un bâti dispersé de la métairie isolée au bourg en passant par les hameaux de borderie et les villages.

.

.

Le bâti traditionnel se distingue par un usage du granit en moellons appareillés, avec chaînages d’angles et jambages en pierres de taille. Les toitures sont en tuile « tige de botte ».

Première caractéristique visible à Chantonnay, les maisons d’angle, issues d’une adaptation du parcellaire des bourgs et des hameaux, au carrefour des voies, malgré les contraintes de circulation et l’entrée principale par le pan coupé d’autre part. Visibles dans tout le bocage et particulièrement dans le bassin calcaire de Chantonnay. Exemple au Charpre ou dans le centre de Chantonnay.

Deuxième caractéristique, la brique, son apparition intensive dans la deuxième moitié du XIXe siècle finit par supplanter le granit. Vers la fin du XIXe siècle, les habitats ouvriers furent construits pour répondre aux nouveaux besoins dans les bassins industriels de la région, exemple rue Lamartine, rue de l’Alsace ou au 4 rue de Lorraine à Chantonnay.

Troisième et dernière caractéristique, l’ardoise, qui apparut en Vendée à la fin du XIXe siècle dans les villes pour les habitations bourgeoises et pour les bâtiments officiels (civils et religieux), exemple pour la Mairie de Chantonnay.